N3B: Noujoum Namur perd le derby et reste lanternier

Le derby de Namur entre le Drenica et Noujoum -affiche de la finale de la coupe provinciale  namuroise en 2015- en Nationale 3B de l'A.B.F.S. était capital pour les deux équipes concernées par le maintien. Drenica devait l'emporter pour conserver sa marge d'avance sur la zone rouge et le Noujoum pour encore espérer s'en... sortir. C'est que les joueurs du président, Mourad Azdad pointent à la dernière place. On ne les attendait pas vraiment en si mauvaise posture à la lecture du noyau dévoilé à l'aube de la saison. Mais la plus mauvaise défense du championnat a déchanté....

Les visiteurs ont pourtant pris le meilleur départ (0-2 à la 5e), avant de prendre un premier but à quelques secondes du repos: 1-2. C'est alors que Leotrim Nimoni, le buteur du Drenica s'est déchaîné pour inscrire à lui seul au total quatre goals et franchir ainsi la barre de la quarantaine de roses plantées (43 précisément) en championnat. Pourtant, le Noujoum présentait une équipe compétitive Seuls Jean-Roger Demoulin et Mourad Mignon (photo), parmi les habituels, manquaient. «Ce sont quand même avec eux que nous l'avions emporté une semaine auparavant au Purple Auvelais», rappelle Mourad Azdad. «Dommage. Nous sommes vite arrivés à aux cinq fautes en secondes période. Forcément, on n'osait plus trop mettre le pied. Drenica en a profité.»

Depuis janvier pourtant, Noujoum Namur affichait avant ce match un bilan de 6 sur 12, plutôt correct pour un lanternier. «D'eux-mêmes, certains joueurs que l'on ne voyait guère depuis l'entame de saison sont revenus. J'ai décidé d'arrêter de me tracasser. On verra où cela nous mène au terme du championnat. Nous sommes souvent dépendants des obligations de nos joueurs vis-à-vis de leur club de foot. Je sais que nous ne sommes pas les seuls. Plusieurs éléments (NDLR: tels Brouir, Barzin, Bisanti, Marchal et Piret) manquaient au Loch Ness Jemeppe en visite à Seilles car ils se préservaient pour le foot. Résultat? Un 11-4 bien tassé. Il faut faire avec.»

QUID DE L'AVENIR?

Malgré ce dernier revers, tout est encore possible pour les gars du Noujoum. Il reste six matchs et l'Inter Namêche, actuellement antépénultième pointe à quatre longueurs. «C'est peu et beaucoup à la fois. De plus, la prochaine confrontation s'annonce compliquée. On accueille ACJ Montigny, qui peut encore terminer second et qui sait, monter en D2. On verra qui sera au poste. Quant à notre avenir, il est tout autant indécis. On prendra une décision au terme de la saison.»

NICOLAS TOUSSAINT

Google-Translate-Chinese (Simplified) BETA Traduire franais en Arabic  Traduire  en Arabic  Traduire  en Croate Traduire  en Tchque  Traduire  en Danois Traduire  en Finlandais  Traduire franais en Grec Traduire  en Hindou  Google-Translate-English to Japonais BETA Traduire franais en Korean BETA  Traduire  en Norvgien Traduire  en Polonais  Traduire  en Roumain Traduire  en Suédois
Copyright 2016 L.F.F.S. -Namur / Xavier WEYLAND - Tous droits réservés.