N3B: Noujoum Namur terminera l'année dans une position de relégable

Le calvaire se poursuit pour Noujoum Namur, qui est assuré de passer les fêtes à l'une des deux dernières places descendante en Nationale 3B de l'A.B.F.S. alors que l'équipe avait décroché la 4e place finale en 2016/2017. Les Namurois n'ont rien pu faire dernièrement lors de leur déplacement à Chamilk P. Bruxelles qui nourrit, il est vrai, des ambitions de retrouver au plus vite la Division 2. «Avec de nouveau un effectif amoindri, on savait que notre mission serait périlleuse», avoue Jamal Maitti, le joueur et C.Q. du Noujoum. «Notre but était clairement d'éviter un seconde forfait après celui infligé en raison d'une arrivée tardive à Esperanto Schaerbeek.

Nous avions quand même réussi à regrouper sept joueurs. Notre gardien, Sanglier, Renard, El Khotouli, Haloui et Bouzrouti. Pour avoir un minimum de banc, notre président Mourad Azdad et moi-même nous sommes mis en tenue. Il n'y a pas eu de suspense. Nous avons encaissé beaucoup trop facilement. Dans la tête, cela semblait joué d'avance. A la pause, le marquoir indiquait 5-0. Nous avons néanmoins réussi à relever la tête pour faire ensuite jeu égal. Notre adversaires a poursuivi sur sa lancée, mais nous sommes malgré tout arrivés à planter six roses au gardien adverse. Ce qui ne chance rien évidemment. Toutefois, cela prouve que malgré notre dernière place, nous valons bien mieux que ce classement.»
En effet, malgré cette place de lanternier avec un bilan de 2 sur 24 (l'unique victoire sur le score de 12-6 date du 15 septembre contre MS Marchienne), l'équipe a plutôt fait bonne figure contre les adversaires de la première moitié de tableau. «Une semaine avant Chamilk, on ne s'était incliné que 5-3 à l'ACJ Montigny, alors que nous menions encore 1-2 à un quart d'heure du terme. Contre le Loch Ness Jemeppe, qui était second aux points perdu avant la dernière journée, on s'est incliné sur le plus petit écart. Cela avait déjà été le cas face à l'autoritaire leader de RP Morlanwelz, contre lequel nous avions mené à deux reprises. A côté de cela, on a pris l'eau à l'Inter Namêche (11-1). Nous n'étions que... quatre.»

DERNIER OU PAS?
Avant de se changer les idées en attendant 2018, Noujoum Namur aura quand même une dernière possibilité de refiler la lanterne rouge à MS Marchienne, qui ne possède qu'une unité d'avance. Les Marchiennois recevront le leader, pendant que les Namurois se rendront au MF Seillois. «Ce ne sera pas simple. Nnos hôtes restent sur quatre victoires de rang, alors que de notre côté, on ne sait pas d'ici vendredi sur qui on pourra compter.»
Il est vrai que les nouvelles recrues comme Selim Gurserver, Anas Ajrhourh,Yassine Bouhjar,... n'ont guère montré jusqu'ici le bout du nez.

NICOLAS TOUSSAINT

Google-Translate-Chinese (Simplified) BETA Traduire franais en Arabic  Traduire  en Arabic  Traduire  en Croate Traduire  en Tchque  Traduire  en Danois Traduire  en Finlandais  Traduire franais en Grec Traduire  en Hindou  Google-Translate-English to Japonais BETA Traduire franais en Korean BETA  Traduire  en Norvgien Traduire  en Polonais  Traduire  en Roumain Traduire  en Suédois
Copyright 2016 L.F.F.S. -Namur / Xavier WEYLAND - Tous droits réservés.