N3B: Sambreville se relève, Namêche cale encore

Entre équipes en panne sèche (0/6 pour Namêche après après avoir pris la mesure du... leader, Etterbeek, et 0/8 pour Sambreville), ce duel était celui du rachat pour cette première sortie en 2017 en Nationale 3B (ABFS). La victoire était impérative. Ce sont les pensionnaires de la salle de Sart-Dames-Avelines (Brabant Wallon) qui ont poussé un ouf de soulagement à l'issue. Le matricule namurois cédé en 2014 par G-Telecom Sambreville (ex-Atletico 2 Auvelais) a fait le boulot ce dernier vendredi. Il est vrai qu'il devenait urgent d'engranger. Le dernier succès remontait au 4 novembre à Loyers., ce qui reste étrange. La formation à connotation brabançonne avait terminé sur le podium la saison dernière.

Sambreville a toujours fait la course en tête (3-1 au quart d'heure), mais ses joueurs auraient pu pour le même prix se retrouver menés au repos. Oui mais voilà, les «Intéristes», notamment privés de leur gardien, Kevin Van Uytrecht, et leur capitaine Soulaiman Taouili, ont manqué d'efficacité. Stéphane «Chouchou» Jamart, pourtant un des meilleurs artificiers de la série avec 22 buts, s'est permis le luxe de louper un penalty et un autre aux neuf mètres (détourné par Charly Libois, auteur d'une excellente prestation). Mohamed Bellil avait, entre temps, trouvé le montant. Pour ne rien arranger, David Van Thornout se voyait logiquement expulser juste avant la pause pour une intervention jugée trop rugueuse. Le score passait même à 4-1 au repos.

SAMBREVILLE DEFINTIVEMENT «ZEN»A CLERMONT?
On n'a jamais senti ensuite la balance pouvoir s'inverser. Mohamed El Haroual et Jérémie Vandecaetsbeek, le meilleur homme sur le terrain auteur de quatre réalisations en remettaient une couche pour offrir à leurs couleurs un succès précieux pour le maintien. «C'est vrai que c'est bizarre après notre troisième place la saison dernière de parler comme ça, mais oui, ce succès était visé pour nous donner de l'air», avoue Jérémie Vandecaetsbeek. «C'est une saison compliquée que nous vivons. On a dû faire face dès le départ au forfait de Grégory Degeneffe, qui s'est blessé aux ligaments croisés en août, alors que Mathieu Genicot, pour raisons professionnelles, a dû faire l'impasse. Nous avons renforcé le noyau. Mohamed El Haroual et Tarik Bencheikh sont arrivés. Quant à Thomas Thibou, c'était son premier match. Il a visiblement le profil idéal pour reprendre le rôle de Mathieu Génicot. Nous voilà avec neuf unités d'avance sur les lanterniers de Clermont que nous allons affronter vendredi. Si on s'impose, on pourrait espérer vivre une fin de saison plus sereine.»

OÙ TROUVER LA MOTIVATION A NAMÊCHE?
En face, le coach namurois expliquait mal cette mauvaise période. «Je ne comprends pas», déclarait Jean Van Uytrecht. «Nous avons réussi à tenir en échec Drenica Namur réputé par la technicité de ses joueurs et même à vaincre le leader d'Etterbeek. Depuis, nous avons quasi perdu toute notre hargne qui faisait notre force. Outre ce penalty et ce «9m» manqués en première période, nous nous sommes présentés en surnombre plus d'une fois. La concrétisation a fait cruellement défaut. On pourrait évoquer nos six joueurs absents, comme notre gardien blessé, Kevin Van Uytrecht (NDLR: frère du coach), Soulaiman Taouili et Moussa Diallo. Mais le mal semble plus profond. La guigne est là, c'est évident. La cohésion est moins visible. C'est compliqué pour les joueurs d'enchaîner les contre-performances.»
A neuf points et un match de plus, derrière une seconde place potentiellement montante et douze d'avance sur l'unique place descendante, on se demande comme les Andennais parviendront à trouver la motivation. «Le second tour vient à peine de débuter. Il faut se remettre en question.»
A signaler qu'Anas Ajrhourh, passé en jeunes par le Sporting de Charleroi en football disputait son premier match pour le compte des Namêchois.

GT SAMBREVILLE: 8
INTER NAMÊCHE 83: 3
Buts: 6e Rose (1-0), 9e Vandecaetsbeek (2-0), 10e Bellil (2-1), 15e Bencheikh (3-1), 25e Vandecaetsbeek (4-1), 30e Vandecaetsbeek (5-1), 38e El Haroual (6-1), 41e El Haroual (7-1), 45e Ajrhourh (7-2), 46e Y. Bouhjar (7-3), 47e Vandecaetsbeek (8-3).
GT Sambreville: Charly Libois (gardien et capitaine), Mohamed El Haroual, Ernesto Franca Ramada, Anthony Rose, Thomas Thibou, Jérémie Vandecaetsbeek, Tarik Bencheikh; Alain Charlier (coach), Grégory Degeneffe (adjoint), Laurine Libouton (préposée à la table).
Inter Namêche 83: Dominique Hubeaux (gardien), Stéphane Jamart, Mohamed Ganam, Yassine Bouhjar, David Van Thornout, Mohamed Bellil, Kevin Sacré (capitaine), Anas Ajrhourh; Jean Van Uytrecht (coach), Serge Bodart (préposé à la table).
Carte jaune: 24e Van Thornout.
Arbitre: Clerbois.

Nicolas TOUSSAINT

Retrouvez l'album photos de ce match sur la page Facebook officielle de la LFFS en cliquant ici

Google-Translate-Chinese (Simplified) BETA Traduire franais en Arabic  Traduire  en Arabic  Traduire  en Croate Traduire  en Tchque  Traduire  en Danois Traduire  en Finlandais  Traduire franais en Grec Traduire  en Hindou  Google-Translate-English to Japonais BETA Traduire franais en Korean BETA  Traduire  en Norvgien Traduire  en Polonais  Traduire  en Roumain Traduire  en Suédois
Copyright 2016 L.F.F.S. -Namur / Xavier WEYLAND - Tous droits réservés.