P1: Didier André va revenir au BV Mont

BV Mont alterne le chaud et le froid en première provinciale namuroise: 7 succès, 8 revers et un nul. L’équipe utilise actuellement son troisième entraîneur. Eddy Lorand a débuté le championnat. Bruno Parfondry lui a succédé. Ce dernier a été remplacé par Gaëtan Daffe. Et ce sera encore un autre «mentor» à la barre de l’équipe en 2019-2020. Il s’agit d’une connaissance, Didier André, qui avait quitté sa fonction il y a quelques années. «Je suis arrivé en 2010 chez les Mosans pensant que j’allais coacher en P1», se souvient Didier André, qui a joué jusqu’en D2 avec le Sporting Namur dans les années 80. «Finalement, le club a eu l’opportunité de reprendre la gestion du matricule du Sporting Auvelais, qui stoppait ses activités. On a débuté directement en D3 avec, notamment, l’apport de joueurs du «Sporting» comme le gardien, Steeve Decaux, Salvatore Buscaino, Manu Culot (NDLR: coach actuel de la N3B du MS Jemeppe), ainsi qu’un pépite nommée Alya Soumah. Nous avons terminé troisièmes, tout près de la montée. Je suis resté deux autres saisons, avec malheureusement une relégation en P1 lors de la dernière.»

Depuis, notre interlocuteur a pris un peu de recul. «J’ai fini par rejoindre le club de mon beau-fils, Maxime Notte, au RS Bois-de-Villers, qui milite aussi en P1. Je suis devenu le délégué officiel. Je fais partager mon expérience, mais toujours un peu en retrait. Puis, Jean-Luc Boussifet, le C.Q. de BV Mont, m’a relancé pour que je revienne chez lui. Cela faisait un moment qu’il insistait. Je n’avais plus vraiment trop le temps de m’investir. Mais cette fois, j’ai dit O.K.»

Les modalités pour le prochain championnat doivent encore être convenues. «Pour être honnête, on n’a pas encore parlé d’ambition et de tout l’aspect sportif. Ma seule exigence, c’était d’être sûr que la majorité du noyau actuel reste pour ne pas devoir tout reprendre à zéro. Ce sera le cas. Des gars comme Steven Leyssens, Vivian Beguin, pour ne citer que ceux-là, sont déjà confirmés. Il n’y aura aucun pression. Je me doute toutefois que le club voudra, à moyen terme tenter de retrouver l’échelon national.»

UN MATCH SPECIAL

En attendant, il y aura un match spécial pour notre interlocuteur. Le 22 mars, son actuelle équipe de Bois-de-Villers se rendra à Yvoir pour affronter… BV Mont. «BV Mont est tranquille alors que nous sommes mal, en dernière position. On ne sait même pas si en cas de maintien, l’équipe serait maintenue à cet échelon. Que ferai-je ce soir-là? Je pense que je ne coacherai pas. Ce serait sans doute la meilleure chose à faire au point de vue de l’éthique sportive.»

NICOLAS TOUSSAINT

Google-Translate-Chinese (Simplified) BETA Traduire franais en Arabic  Traduire  en Arabic  Traduire  en Croate Traduire  en Tchque  Traduire  en Danois Traduire  en Finlandais  Traduire franais en Grec Traduire  en Hindou  Google-Translate-English to Japonais BETA Traduire franais en Korean BETA  Traduire  en Norvgien Traduire  en Polonais  Traduire  en Roumain Traduire  en Suédois
Copyright 2016 L.F.F.S. -Namur / Xavier WEYLAND - Tous droits réservés.